Tranche de la vie de banlieue
















Les potes...
...occasion de vous réoffrir un extrait de photos...
Ils sont sauvages, difficiles à approcher...
Quoique.


Si on ne cherche pas à changer quoique ce soit dans ce qu'ils sont,
Ils se laissent approcher. 
Parfois même, certains se laissent adopter.
Mais il convient de s'adapter pour accéder à leur beauté, simple et naturelle.
Un instant, ou une éternité.


Ce n'est pas la qualité de "l'image" qui compte 
Mais l'instant vécu, un peu comme dans la vie et l'offrande d'un repas partagé...


Toute situation où l'on souhaite, 
même inconsciemment, 
changer un "autre" que soi,
Que ce soit un animal ou un être humain
Peut le rend instantanément inaccessible et une dimension précieuse de la vie peut nous échapper. 


La vie ne nous appartient pas. 
En ce monde où nous sommes tous en "apprentissage" de l'amour,
L'humilité est de rigueur dans tout ce qui nous est donné de partager...




Cet "autre que soi" mérite attention car sa réalité est est une entité propre, cohérente et équilibrée, différente de la nôtre, 
et, 
pourquoi pas, 
au coeur de la spiritualité la plus vivante.


L'animal est à respecter, 
au-delà de toutes nos brumeuses illusions sur la vie.


video

Curieux ?



Bonus

Sur cette photo, j'étais tranquillement en train de brouter dans un champ, comme il m'arrive souvent de le faire...
loin des regards, 
loin du paraître...
J'ai vraiment épuré mon style
pour que ça me donne moins d'importance.
Et vous ?






6 commentaires:

Isabelle a dit…

Ton coeur a dû battre très fort... C'est une aventure très sympa et qui se finit bien... Tu as eu de la chance de faire cette belle rencontre; et eux aussi !!!

Pascal (jos_ti) a dit…

Et le coeur de ma fille, je ne te raconte pas !!!
Nous avons pu en discuter le lendemain, débattre des autres scénarios qui auraient pu être possible...la part d'imprévu, la capacité à le gérer...c'est mieux de parler de tout cela à tête reposée.
Une occasion parmi d'autres pour évoquer la vie, notre connexion avec la nature et la présence dans l'instant présent...

michel a dit…

ah bin, ça ne m'etonne pas! Un grand coeur qui sauve la vie a deux chevreuil? salut ami et bonne journee!

Anonyme a dit…

Ton histoire ne m'étonne pas. Tu est en route vers le territoire de clémence, non?...Je comprends le moment (que j'imagine terrible!) comme une épreuve/un essai/ de la part de Madame La Vie qui a voulu vérifier si tu te montres clément ou pas, si tu vis vraiment en communion avec la nature. Le moment a été une petite leçon de vie pour ta fille, expliquée après dans ses nuances. Ainsi, t'as eu l'occasion d'être parent et d'éduquer de plus M., de la conduire vers la route de savoir comment penser et agir et comment comprendre un moment troublant. Sinon, les chevreuils passaient quelques secondes plus tôt ou plus tard.

Bises du coeur!

Cristina

Julie Tomiris a dit…

Lorsque j'entends ou lis de si belles histoires d'un Homme fier d'avoir sauvé deux chevreuils croisant sa route de manière inopinée et de transformer cette aventure périlleuse pour tous les protagonistes comme une belle aventure humaine et animale, je suis émue et plutôt très fière moi aussi d'avoir un tel Ami dans mon cercle.... Merci Pascal !!! ♥

Pascal (jos_ti) a dit…

merkiiiii Madame !!!

Free counter and web stats